Les 68 jeunes de la MFR-CFA de Moncoutant-sur-Sèvre ont eu la chance d’écouter Minyara Mejbri, une Tunisienne venue échanger avec eux sur la place des jeunes en Tunisie et la problématique de l’eau dans le cadre de l’ouverture au monde et aux autres.
Durant cette veillée en présence de Jacques Poussard et son épouse, bénévoles au CCFD-Terre solidaire, et Patrick Pavageau, directeur de la MFR, deux représentants de chaque classe ont présenté leurs scolarités et l’alternance. Puis, Minyara a pris la parole pour parler de la jeunesse tunisienne. Elle a bien sûr évoqué des formations possibles en Tunisie, les métiers de la santé et les conditions pour devenir infirmier.
Les jeunes ont été surpris par les conditions de vie en Tunisie, notamment dans les campagnes où les jeunes ne peuvent sortir qu’à partir de 18 ans. La Tunisienne a parlé de l’accès à l’eau. En Tunisie, l’eau est jaunâtre et pas toujours potable. Elle a souhaité sensibiliser les jeunes sur l’importance de l’eau, sur le comment s’approvisionner d’eau potable : il faut 4 à 5 heures pour récupérer un peu d’eau. Elle a terminé son exposé par une vidéo de cinq minutes sur le tourisme de la Tunisie.
Renseignements : www.mfr.moncoutant.fr ou 05.49.72.60.96.

Menu