Que deviennent les jeunes
de MFR après la 3e ?

Sur 5 588 jeunes enquêtés (soit 63 % des inscrits), 4 830 poursuivent une formation.

Sur les 5 571 sortants de 3e qui poursuivent une formation, 51 % de ces élèves restent dans l’enseignement agricole, majoritairement sous statut scolaire (64 %) ou par apprentissage (35 %). Les classes de 3e des MFR remplissent ainsi parfaitement leur rôle de préparer les jeunes à accéder à l’enseignement agricole.

À noter que 18,6% des élèves reprennent une formation scolaire à l’Éducation nationale.

35 % des jeunes passés par une 3e en Maison familiale choisissent de suivre un parcours par apprentissage en MFR ou dans d’autres CFA.
Ce pourcentage d’orientation important dans une formation par apprentissage (qui est une excellente chose sur le plan de la qualification des jeunes et de leur insertion future) pose quelques soucis d’identification administrative : de nombreux élèves peuvent être ainsi considérés comme « décrocheurs » alors qu’ils sont en formation ! En effet, le système interministériel d’échanges d’information a des difficultés à prendre en compte les données relatives aux apprentis pour des questions de décalage des calendriers des enquêtes.

Menu